Saumur 2016

C’est en ce beau week-end de Pentecôte que l’équipe de TanKaf-R s’est naturellement dirigée vers un lieu incontournable de l’histoire militaire en France, le musée des blindés de Saumur.

Le départ (le vendredi) fut un peu retardé par l’arrivée tardive de la branche bruxelloise (Claude accompagné de notre ami Roland) de la fine bande d’amis que nous sommes.  Qu’à cela ne tienne, notre courageux chauffeur (Raynald) a tenu bon la moyenne.  Çà nous a permis d’arriver à l’hôtel bien avant la fermeture des restaurants et ce malgré notre arrêt au rond-point des vaches à Rouen (Saint-Etienne du Rouvray) pour nous sustenter vers 13h35.

Lors du trajet le co-pilote (Patrice) a pu nous faire découvrir des paysages typiques des viaducs français (avec un petit ruisseau, une voie ferrée …).

Sachant que c’était ma première fois à Saumur, je découvris à notre arrivée à l’hôtel, un gîte de qualité, calme, un accueil charmant, un personnel sympathique, un restaurant excellent.

Après un repas dans les troglodytes à Doué la fontaine le vendredi soir, une bonne nuit de sommeil, un bon petit déjeuner, nous arrivâmes devant notre objectif, notre but du voyage, LE musée des blindés.

Après l’installation de notre table, la mise en concours de nos pièces respectives, avoir saluer les diverses connaissances et amis, nous pûmes nous lancer à la recherche de LA bonne affaire auprès des commerçants qui étaient venu en nombre.

Mais voilà qu’arrive bientôt l’heure fatidique de l’apéro.  Activité, reconnaissons-le, pour laquelle nous sommes internationalement connus. Et pourtant cette fois-ci, point de breuvage ou de pléiade de mise en bouche à notre table. Nous nous étions, en respect pour le lieu qui nous accueillait, dirigé vers l’arrière de notre véhicule.  Qu’à cela ne tienne, nous nous retrouvâmes très vite accompagnés de divers habitués et d’un troupeau de biquettes (ceux qui y étaient comprendront).  Information l’attention d’une personne bien particulière : le pineau se boit par la bouche et non pas par l’oeil.

Lorsque nous reprîmes nos esprits, nous nous dirigeâmes vers le restaurant (l’orangeraie) du château de Saumur pour un lunch de qualité et pour un prix plus que raisonnable.  Nous en profitâmes d’ailleurs pour réserver notre table pour le lendemain midi.

Lors de notre retour au musée, nous pûmes assister à la démonstration dynamique annuelle.  Vous trouverez un aperçu quasi complet dans les 5 vidéos que nous avons filmées.

Ce fut ensuite le moment pour moi de m’attarder sur les divers engins que recèle le musée.  Près de 300 photos furent prises et ce sans la visite des réserves.

Nous rentrâmes à l’hôtel après cette belle et longue journée.  Nous décidâmes de ripailler à son restaurant et nous en fûmes tout à fait enchantés.

Après une soirée quelque peu arrosée et odorante (une petite pensée pour Roland), nous allâmes sombrer dans les bras de Morphée.

Le lendemain fut encore pour nous une journée de bonne humeur et d’échanges divers. Nous profitâmes aussi de celle-ci pour photographier toutes les pièces mises en concours ( +- 300 photos), pour aller de nouveau à la recherche de la bonne affaire en attentant les résultats du concours et de sa remise des prix.

Beaucoup de prix ont été remis à de belles pièces méritantes, d’autres très très belles pièces n’ont malheureusement pas été reconnues à leur juste valeur mais çà ce sont les aléas des concours et de l’émotion que donne la pièce à chaque membre du jury.

Juste après cette proclamation, nous dûment charger notre carrosse nippon et repartir d’où nous étions venus sans une petit larme à l’œil et en se promettant de revenir dans 2 ou 3 ans.

Sur le chemin du retour, nous nous arrêtâmes encore une fois au rond-point des vaches avant d’arriver d’in ch’nord où nous nous dûment chacun reprendre la route de chez soi et nous donner rendez-vous pour la fin août à MONS.

J’espère vous avoir fait vivre un peu de notre agréable week-end ( je ne puis tout raconter, les yeux de nos épouses lisent aussi ces quelques lignes) et vous avoir donné l’envie de participer à cette superbe exposition.  De plus si vous n’avez pas compris, on mange et on boit de bons produits par là-bas.

Je vous donne rendez-vous fin août début septembre pour le reportage sur l’exposition Air-Terre-Mer de MONS et sur Tank In Town. Place aux photos et aux vidéos.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.