Skoda PA II turtle: l’analyse du montage

En 1923 les usines Skoda mirent en production 12 unités de la PA II « turtle ». Avec un design très particulier réalisé en plaques rivetées elle prend le surnom de « tortue »,mais elle n’est pas retenue par les services officiels. Trois modèles seront livrés des 1927 aux forces de police viennoise, les neuf restants par la police tchèque  en 1937.Lors de l’annexion de la Tchécoslovaquie par l’Allemagne  en 1939,les modèles récupérés furent transformés en véhicules radios blindés.

Nous vous proposons un pas à pas commenté du montage de cette maquette éditée par Takom. A l’ouverture de la boîte, on se doute que le montage sera rapide. Quatre grappes de pièces, la superstructure supérieure d’un seul tenant finement moulée, une grappe translucide pour les optiques et quatre pneus vynils. Le tout accompagné  d’une planche de decalques, d’une notice de montage claire et d’une planche en couleur vous permettant de réaliser cinq schémas de camouflage différents.

L’étape 1 est consacrée aux ponts de roulements

received_1568416313271839

Étape 2,3 et 4 assemblage du bas de caisse. Attention,si vous voulez garder la possibilité  de braquer les roues il vous faudra ne pas coller la pièce B1

received_1568416409938496

L’étape 5 consiste en l’assemblage des roues avec possibilité  de les laisser mobiles. Cependant,si vous choisissez cette option, l’alignement des roues n’est pas facile et le jeu assez conséquent ne vous permettra pas d’y remédier

received_1568416529938484

L’étape 6 permet de réaliser  la tourelle

received_1568416659938471

L’étape 7 consiste à  armer la tourelle,ainsi qu’ à y poser les trappes d’accès :Un jeu d’enfant! C’est également à  ce stade qu’il vous faudra choisir entre l’option armée  où radio.

received_1568416949938442

L’étape 8 va permettre la réalisation des optiques,que j’ai choisi de ne pas blinder

received_1568417109938426

L’étape 9 est sans doute la plus délicate de ce montage. En effet, l’ajustement n’est pas parfaitement « raccord  » et il vous faudra utiliser un peu de mastic(plastic putty  Valleo) pour combler les joints. C

received_1568417266605077

L’étape 10 va poser les retours de roues,un bon masticage sera de règle également.

received_1568417483271722

L’étape 11, la dernière, verra le châssis s’assembler à la caisse. Je ne l’ai pas collée  ici afin de faciliter la peinture à venir.

Lire la suite

Faciliter le montage des décors Miniart

Phase 1 : Enlèvement des excédents de matière.

Pour la plaque de base, casser les excédents en les pliant vers le bas tout en maintenant fermement la plaque. Le plastique se casse aisément en suivant la ligne de rupture.

Idem pour le les autres plaques. Commencer par les lignes rectilignes et/ou en suivant le contour du relief.

Voici les éléments après la phase 1

Phase 2 : Nettoyage des différentes plaques.

Les côtés qui se sont mal détachés sont à corriger au scalpel de même que le filet qui reste le long de la découpe. Et certaines chutes à enlever n’ont pas assez de matière que pour les casser sans dommages. Il faut danc utiliser le scalpel en suivant la ligne de séparation.

Découper les ouvertures (fenêtres, portes etc… )
On passe au sablage des pièces sur du papier émeri 100 de façon à faciliter une bonne connection avec la partie correspondante au moment du collage.

Phase 3 : Utilisation du carton mousse épaisseur 10 mm.

Des morceaux de ce carton sont découpés et adaptés aux mesures des parties à remplir.

Les creux sont enduits de colle blanche non diluée et la pièce de carton mousse y est installée. Et on remplit de la même façon tous les autres creux

Les 2 parties coincident parfaitement et on peut passer au collage

Phase 4 : Finition.

Les pinces peuvent être enlevées et il ne reste plus qu’à égaliser les joints entre les 2 parties au cutter. Si il y a des parties de matière manquante il faut boucher et égaliser .
Je recommande pour ce faire un mastic de finition tel que le MOTIP ( chez Auto 5 )

Ce produit, qui dégage une odeur assez forte, a l’avantage d’avoir un pouvoir d’adhésion performant.
Il ne faut pas mettre trop de mastic à la fois car cela augmente son temps de sèchage. Une fois sec il se travaille, sans se détacher, à la lime, au cutter, en le gravant etc…
Il est parfait pour renforcer un assemblage en utilisant ses excellentes propriétés de collage ou pour peaufiner les joints etc.

Mobelwagen 1:Montage

Souvent on vous parle de montage en direct de boîte ou, pour faire plus « tendance », de direct from the box. Mais qu’en est il réellement? Peut on se contenter d’une maquette basique sans y ajouter une multitude d’améliorations qui, bien souvent, sont plus onéreuses que la maquette elle même? Par cet article, je vais vous emmener pas à pas sur le montage puis sur la peinture puis la patine d’un véhicule. Mon choix s’est porté sur la gamme TAMIYA, parceque c’est une des meilleures mais aussi une des plus abordable tant dans la réalisation qu’au niveau pécunier.

Bien évidemment, vous connaissez maintenant ma préférence pour les « anti-aériens » et c’est donc un Mobelwagen que j’ai choisi. La dénomination officielle étant: Sd.Kfz 161/3 mit 3,7 Cm Flak auf Fgst Pz.Kpfz.IV(Sf)

Ce véhicule est apparu en 1944 pour protéger les blindés qu’une aviation exsangue a rendu vulnérables aux raids aériens alliés. C’est sur le front ouest que l’on retrouve le Mobelwagen et bien que sa  puissance de feu lui permettait d’engager des avions jusque 6600 mètres,la protection du personnel servant était sommaire lors de son utilisation en tir tendu sur  des cibles terrestres.

Passons à l’étape1: coque inférieure et train de roulement

étape 2: Panneau arrière

étape 3:Fixation de la suspension et du panneau arrière

étape 4: Assemblage des barbotins et roues de route

étape 5:Fixation des roues à la caisse

étapes 6 et 7: Assemblage de la coque supérieure mise en place des garde-boues arrières

étapes 8 à 10:équipements et fixation des équipements à la caisse

 

étapes 11 et 12:installation de la coque supérieure et échappements

étape 13 à 20: Réalisation et fixation des panneaux de blindage

étape 21:support du canon

étape22:assemblage du canon

étape 23:plateau à munitions

étape 24: viseur, molettes et sièges

étape 25: Fixation du viseur,utiliser la colle avec parcimonie vous permettra de garder un ensemble mobile

étape 26 : Boucliers

étape 27: fixation du bouclier au canon

étape 28 et 29: récupérateur de douilles, là je vous conseille d’utiliser un gabarit papier pour la découpe du filet, soit en utilisant la notice ou, comme dans mon cas, en la photocopiant: nerveux s’abstenir!!

étape 30: fixation du canon sur la caisse, une petite découpe sur la partie inférieure avant des panneaux latéraux vous permettra de garder ces derniers mobiles, de ce fait plus accessibles pour la peinture et ,par ailleurs, vous offrira la possibilité de choisir vôtre configuration de tir. A noter qu’a ce stade je n’ai pas encore positionné les béquilles de maintien des panneaux latéraux que je compte rendre mobiles par une « chirurgie » légère( seule entorse au direct de boîte, mais seul moyen d’y parvenir!)

Voilà, c’est terminé! En résumé, pas de diificultés pour un très beau modèle au final. Prochaine étape :la peinture!!!!

 

Sd.Kfz 7/1 & 2cm Flakvierling 38

Revenu a mes premières amours, ce Sd.Kfz 7/1 avec un 2 cm Flakvierling 38 était un redoutable adversaire pour les avions alliés. Sa cadence de tir élevée lui permettait par ailleurs « d’engager » les avions les plus rapides.

Le modèle est issu de la gamme TRUMPETER et relègue le modèle TAMIYA aux oubliettes. Je n’ai pas eu l’occasion d’avoir en mains un modèle DRAGON,mais celui ci bien que d’excellente facture n’est pas adapté au débutant (la notice n’est pas toujours très claire!). Ne boudons pas nôtre plaisir tout de même, le nombre de pièces ravira les amateurs du genre.

Pour la peinture,j’ai suggéré des camouflage trois tons différents sur le camion et sur le Flak. La livraie est tout à fait imaginaire et, les puristes m’en excuseront, m’a permis de laisser libre court à la licence artistique.

Le socle est réalisé par PROSPER SOCLE ,le titre est en pâte alimentaire,l’aigle allemand est de chez VERLINDEN. Quant aux feuillages, remercions dame nature………

Surrender

Bonjour à tous,

Voici ma dernière création : Surrender (Merci à Raynald pour l’idée du titre).

Elle se compose du très bon kit de chez AFV Club pour le Churchill AVRE, les tankistes viennent de chez l’excellent artison belge « Resicast », les deux figurines ont été achetées « en vrac » lors d’une exposition et je ne connais pas leur marque.

La haie a été faite à base de zeechuim ( cultivé l’année dernière dans mon jardin) et saupoudrée d’un mélange de thé et persil concassés puis peinte avec différentes teintes de vert.

Le chemin est moulé en plâtre. Différentes tonalités de gris y on été apportées avant l’application de pigments.  Petite astuce: pour fixer les pigments, il existe bien entendu les produits spécifiques tels que ceux de chez AK ou Mig. Pour ma part, du moins sur le sol, j’utilise du fixatif à pastels se trouvant dans toute bonne boutique de Beauts-Arts. Ce dernier coûte 2 à 3 euros de moins que le produit des marques spécialisées. ET quand c’est fixé, c’est fixé.

Enfin je laisse la place aux photos.